Monétariser pour guider ses choix


  29 octobre 2019

La monétarisation permet de donner une valeur (Euro) aux impacts environnementaux et sociétaux générés par une activité. Évaluer monétairement ce que rapporte un service écosystémique ( service rendu par la nature) fait prendre conscience de sa valeur économique, en utilisant une unité qui parle à tous. De plus en plus d’entreprises souhaitent également mieux évaluer  les impacts directs et indirects de leur production. Il existe déjà des outils comme le bilan CO2, ou l’Analyse de Cycle de Vie (ACV) . L’idée avec le principe de monétarisation est d’aller plus loin  en rajoutant une dimension monétaire à l’évaluation d’impact.

Retours d’expérience :

Quel intérêt pour un papetier, qui respecte déjà la règlementation, d’investir dans une technologie supplémentaire pour réduire ses nuisances olfactives ? Aucun si ce papetier reste sur une logique « individuelle ».

En revanche, s’il fait de la monétarisation et qu’il évalue les conséquences économiques indirecte de son activité (exemple : perte de valeur du m² constructible autour de l’usine à cause des odeurs…), il va s’apercevoir que le coût de l’inaction est plus élevé que celui de l’action.

Après un travail de monétarisation il connaitra la perte de valeur pour les parties prenantes du territoire liée à ses nuisances environnementales. Une collaboration pourra alors être envisagée avec la collectivité pour que les deux parties soient gagnantes de cet engagement. En effet la subvention pour mettre en place une technologie d’abattement d’odeurs représente un gain de valeur territoriale et un coût global moins important. De manière globale, une image positive du territoire est donc véhiculée.

  

Exemple de quelques références APESA pour la monétarisation : 

-        Smurfit avec le cas du papetier ci-dessus

-        ADEME en vue d’étudier la possibilité de mise en place d’une taxe environnementale qui inclurait les impacts environnementaux indirects

-        Maïsadour étude de la création de valeur locale : emploi, impacts environnementaux, etc…

-        Téréga impacts indirects en lien avec les émissions de gaz à effet de serre, les consommations énergétiques, la gestion des déchets… impact économique pour la société …. Evolutions économiques à venir …. Meilleure connaissance pour discuter avec les autorités représentatives de l’Etat…

Contact : Louis Dupuy

Voir aussi d'autres actualités de la même catégorie

Les bioplastiques c'est fantastique pour l'APESA

11 juin 2020
Lire l'article de SUD OUEST Voilà un projet qui s’inscrit dans la perspective d’une économie plus respectueuse des ressources naturelles et moins dépendante du pétrole. La sortie du confinement et de la crise sanitaire est l’occasion de mettre en avant Bioplast, projet de recherche et développement (R & D) européen d’avenir, portant sur le développement des bioplastiques biodégradables, produits à partir de ...



Une boite à outils innovante pour l'Eco Innovation issue de

11 juin 2020
A travers le projet de recherche ALIENNOR, financé par l’ANR et les travaux de ressourcement scientifique financés par la Région Nouvelle Aquitaine l’APESA a pu développer une Boite à Outils de Mécanismes de Stimulation d’Éco-idéation, c’est-à-dire des outils simples permettant aux entreprises de faire évoluer leurs produits et leurs services dans le sens de soutenabilité et de la prise en ...



Les projets de l’APESA sélectionnés pour les REGIOSTARS Awards

11 juin 2020
Trois projets européens auxquels participe l’APESA ont été sélectionnés pour les REGIOSTARS Awards. Il s’agit de RETRACE et OHRI qui traitent du déploiement de l’Economie Circulaire au niveau des régions sous deux angles différents , et BIOPLAST qui s’intéresse au bioplastiques pour l’agriculture et leur fin de vie C’est une véritable reconnaissance de la qualité du travail mené par les ...



L’APESA premier laboratoire français reconnu pour la certification "OK Compost"

8 juin 2020
L’APESA investit aujourd’hui pour ses clients sur la problématique de la biodégradabilité des bioplastiques et des emballages, en compostage domestiques et industriel selon des systèmes normatifs européens et internationaux. L’APESA est le premier laboratoire français reconnu, par le principal organisme certificateur TUV AUSTRIA, pour la réalisation des essais en vue des certifications OK compost HOME et OK compost INDUSTRIAL qui ...



Centre technologique en environnement et maîtrise des risques, basé sur 4 sites en Aquitaine

TOP