Enjeux locaux de la transition : lancement de DéCiSiF


  21 juin 2018

L’objectif du projet DéCiSiF (cideurs et Citoyens dans un contexte urbain de Signaux Faibles) est, à partir d’une approche centrée sur les territoires locaux, d’explorer la question de la conscientisation, de l’appropriation et de l’opérationnalisation de la transition écologique, économique et sociale dans des espaces urbains et périurbains où les signes locaux des changements environnementaux sont peu spectaculaires.

Il bénéficie d'un financement ADEME au travers son APR TEES (Transitions Ecologiques Economiques et Sociales) qui explore la question du changement de comportement et, plus généralement l’évolution des modes de vie, devenue un enjeu clé de la transition énergétique et écologique. Cet APR dédié aux sciences humaines et sociales concerne l'évolution des comportements individuels et des pratiques des consommateurs et citoyens nécessaires à la TEE. Le contexte et les conditions de ces évolutions sont également considérés. 

DéCiSiF cherchera à mieux connaître et infléchir les pratiques et les représentations de décideurs et surtout de citoyens « ordinaires » que le cadre de vie, les caractéristiques socio-culturelles ou les pratiques spatiales mettent peu aux prises avec des effets directs et tangibles des changements climatiques.

L’ambition du projet est de s’attaquer à deux enjeux étroitement imbriqués qui interrogent la recherche et l’action : le verrou social de l’appropriation de la TEES et le verrou organisationnel que sont la transversalité et l’intégration des politiques publiques.

Ces questions seront abordées notamment à travers le prisme de trois thématiques :

-Représentations, valeurs et connaissance des enjeux locaux des changements environnementaux

-Amélioration de l’environnement urbain : lieux de nature et qualité de vie

-Alimentation et jardins collectifs comme laboratoire et levier du changement ?

Elles seront analysées à travers l’exemple d’une agglomération de taille moyenne, Pau, peu marquée à ce jour par les effets tangibles des changements climatiques et dont la communauté d’agglomération cherche à mettre en œuvre son PCAET. Il s’agit, à partir de cette étude de cas, d’élaborer une approche transposable à d’autres territoires. Nous visons donc une double contribution, théorique et pratique, à la compréhension des freins et des leviers de la TEES en vue d’éclairer la décision.

Les partenaires

Le consortium réuni à cet effet regroupe un laboratoire de recherche, la collectivité concernée et des acteurs associatifs d’animation et d’éducation à l’environnement.

Coordinateurs : Laboratoire Passages UMR 5319 CNRS, Université de Pau et des Pays de l’Adour, Université de Bordeaux Montaigne, Université de Bordeaux et Ecole nationale d’architecture et de paysage de Bordeaux. 

Collectivité : Communauté d’agglomération Pau Béarn Pyrénées

Association : Ecocène

et l'Apesa qui interviendra pour conduire la médiation avec les acteurs socio-économiques. Le résultat attendu est de déploiement d'outils de médiation pour faciliter l’appropriation de la TEES.

Le retour d’expérience sur la mise en mouvement des décideurs et sur l’articulation entre politiques publiques et acteurs socio-économiques dans la mise en œuvre de la TEES permettra d'identiifier les freins et leviers d’action.

Nous visons une double contribution, théorique et pratique, à la compréhension des freins et des leviers de la TEES en vue d'éclairer la décision. La méthodologie du projet et l'organisation du consortium reposent une formulation partagée du problème, de l’exploration de ses déterminants et des solutions envisageables. L’objectif est donc de produire des connaissances fondamentales mais aussi contextualisées, pertinentes pour les acteurs locaux et directement utilisables par eux. Il s’agit donc bien d’apporter un appui et des outils, à destination des acteurs publics et privés concernés pour favoriser et accompagner le changement.

Impact pour l’ADEME et ses partenaires

Le projet DéCiSiF se propose de partir d’un problème pratique, la mise en place d’un PCAET dans une agglomération de taille moyenne, pour élaborer une approche transposable à d’autres territoires.

Cette double volonté se traduira par la valorisation scientifique des résultats du projet et le caractère opérationnel de certains livrables.

L’enquête auprès des habitants, reprendra certaines questions l’enquête que l'ADEME fait réaliser annuellement sur « les représentations sociales de l'effet de serre et du réchauffement climatique ». Cela permettra de resituer la population paloise par rapport au reste de la population française et d’approfondir les déterminants de certains positionnements. L’enquête produira donc de nouvelles connaissances sur l’évolution des pratiques sociales et sera utilisée pour développer et améliorer des outils de sensibilisation auprès du grand public.


Au plan régional, notre travail permettra également de combler certaines lacunes dans la connaissance des enjeux du changement climatique et de la transition et d’éclairer la décision : alors que la Région Aquitaine se montre très soucieuse de la question, l’état des connaissances qu’elle a commandité (Le Treut, 2013) fait à ce jour totalement l’impasse sur les questions urbaines.

Enfin, au plan national et européen, le travail d’analyse critique, permettra d’améliorer la connaissance de la situation des villes moyennes et de proposer, au-delà des effets d’annonce et de la communication institutionnelle, une analyse fine de l’effectivité, des freins et des leviers des politiques des collectivités en faveur de la TEES. Une attention particulière sera portée à l’opérationnalisation des Plans climat et aux collectivités engagées dans le label Cit’ergie. Les résultats obtenus pourront contribuer à compléter la cartographie des bonnes pratiques proposée par l’ADEME.

Contact Apesa : Magali Silva

Voir aussi d'autres actualités de la même catégorie

Acceptabilité sociale des projets d’ingénierie sous-sol

30 août 2018
L’APESA a participé fin 2017-début 2018 à l’étape préliminaire du projet GEFISS porté par le pôle de compétitivité AVENIA sur l’acceptabilité sociale des projets du sous-sol. Le projet GEFISS réunit les acteurs clés de l’ingénierie du sous-sol en France. L’étape préliminaire réalisée par Kerdos, APESA, SET transfert et Actys Bee a consisté en un questionnement de l’acceptabilité sociale et sa mise en perspective au travers de cas concrets.


Séminaire de rentrée : Les territoires acteurs de la TEES

30 août 2018
Mercredi 5 septembre 2018 - Bordeaux
A l’heure où les territoires réfléchissent à l’élaboration de leur feuille de route inspirée par la loi de transition énergétique, les thématiques et les actions ciblées autour de compétences définies (eau, déchets, transports, etc.) visent l’intégration d’enjeux englobants (économie circulaire, gestion des écosystèmes, transition énergétique, etc.).
Fort de ce constat, le pool des chercheurs de l’Apesa présente ses travaux qui explorent, par des approches multidimensionnelles, les questions de transition(s) vécues à l’échelle des territoires. De la vision du pool aux outils et méthodologies en développement, ce séminaire propose un regard éclairant pour accompagner acteurs et territoires dans leurs initiatives.


Atelier d’optimisation de vos ressources entrantes et sortantes

29 août 2018
Dans le cadre du Projet INTERREG POCTEFA - ORHI, la CCI Bayonne-Pays Basque, l’ESTIA et l’APESA organisent pour le département des Pyrénées-Atlantiques, un atelier d’optimisation des ressources entrantes et sortantes des entreprises agricoles, viti-vinicoles et agro-alimentaires en prenant en compte les aspects environnementaux, économiques et sociaux.
Mardi 16 Octobre 9H - 12h -  suivi d’un buffet d’échanges - Lieu : CCI Bayonne Pays Basque


Le projet INTERREG POCTEFA-ORHI rentre dans sa phase opérationnelle

29 août 2018
ORHI consacré au « Déploiement de technologies innovantes de l’économie circulaire dans le but d’évaluer les flux de matière organique et plastique dans la chaîne de valeur agroalimentaire par des synergies entre entreprises » rentre dans sa phase opérationnelle. L’APESA leader de l’action visant à « Encourager et faciliter l'identification de Synergies Inter-Entreprises » organise les 10 et 11 avril à Pau une formation à destination de l’ensemble des partenaires du projet.


Centre technologique en environnement et maîtrise des risques, basé sur 4 sites en Aquitaine

TOP