Le projet INTERREG POCTEFA-ORHI rentre dans sa phase opérationnelle


  15 septembre 2018

Le Projet INTERREG POCTEFA - ORHI « Déploiement de technologies innovantes de l’économie circulaire dans le but d’évaluer les flux de matière organique et plastique dans la chaîne de valeur agroalimentaire par des synergies entre entreprises » rentre dans sa phase opérationnelle.

Pour cela, un consortium de 9 organisations de Euskadi, Navarre, La Rioja, Nouvelle Aquitaine (Pyrénées Atlantiques) et Occitanie (Hautes Pyrénées, Haute Garonne, Ariège et Pyrénées Orientales) collaborent à l’obtention des résultats suivants : Le projet ORHI vise à apporter de la valeur à l'industrie agroalimentaire du territoire POCTEFA par le développement de synergies entre entreprises des 2 pays, ainsi que par l'identification transfrontalière et international de Technologies Innovantes (TI) et de nouveaux Modèles d'Affaires (MdA) contribuant à de nouvelles utilisations à valeur ajoutée et à l'utilisation efficace et efficiente des flux de matière organique et plastique au sein des entreprises.

  • Développer (1) « Méthode de dynamisation inter-entreprises » pour l’identification de synergies entre entreprises dans le secteur agroalimentaire;

  • Identifier au moins (16) solutions innovantes potentielles d’amélioration environnementale – Technologies Innovantes (TI) et/ou nouveaux Modèles d’Affaires (MdA) d’Économie Circulaire – pour le secteur agroalimentaire;

  • Implémenter (2) solutions innovantes d’amélioration environnementale au sein du territoire POCTEFA.

L’APESA leader de l’action 3 « Encourager et faciliter l'identification de Synergies Inter-Entreprises » a organisé les 10 et 11 avril à Pau une formation à destination de l’ensemble des partenaires du projet (SAIOLAN S.A.,ASOCIACIÓN DE INDUSTRIA NAVARRA, Chambre de Commerce et de l’Industrie Bayonne Pays Basque,AZARO FUNDAZIOA, APESA, Coop de France Midi-Pyrénées, ESTIA, AGENCIA DE DESARROLLO ECONÓMICO DE LA RIOJA, Asociación Cluster de Industrias de Medio Ambiente del País Vasco). Cette formation a permis aux partenaires des 5 territoires concernés de dupliquer sur leur territoire un atelier de « stimulation collective » pour créer des synergies inter-entreprises. L'objectif de la formation est, au travers savoir-faire de l'Apesa, de transférer une méthode de stimulation collective d’optimisation des ressources sur un territoire.

Ainsi, le 16 octobre 2018, la CCI Bayonne-Pays Basque, l’ESTIA et l’APESA organisent un atelier afin d'identifier des synergies de substitution et/ou de mutualisation entre acteurs sud-aquitains (Pyrénées-Atlantiques) permettant des bénéfices environnementaux (dématérialisation, décarbonisation, ...)  et économiques (réduire la dépendance aux matières premières, ...). Cet atelier s’appuiera sur une méthode innovante d’échanges de ressources et permettra dans un premier temps de détecter des synergies entre acteurs du territoire afin d’optimiser vos déchets organiques et plastiques. Vous pouvez nous informer de votre intention de participer auprès de Christine Ferrer et Jean WillaumeDans un second temps un accompagnement gratuit de ces synergies pourra vous être proposé.

Un atelier aura lieu sur les autres territoires impliqués sur le projet : Midi-Pyrénées, Navarre, La Rioja, Euskadi.

La finalité de cette action 3 est un atelier transfrontalier pour développer des projets d’économie circulaire sur la chaîne de valeur de l’agro-alimentaire.

Le projet ORHI est co-financé à 65% par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) à travers le Programme Interreg V-A Espagne-France-Andorre (POCTEFA 2014-2020). L’objectif de ce POCTEFA est de renforcer l’intégration économique et sociale de la zone frontière Espagne-France-Andorre. Son aide se concentre sur le développement d’activités économiques, sociales et environnementales transfrontalière à travers des stratégies conjointes en faveur du développement territorial durable.

Chef de File:

Contacts Apesa : Christine Ferrer et Jean Willaume

Cliquez pour en savoir plus sur le projet

Découvrir le site web de la politique régionale européenne

Lecture du guide des initiatives d'économie circulaire recueillies par Coop de France (décembre 2017)

Voir aussi d'autres actualités de la même catégorie

Le prix du carbone

12 février 2021
La traduction de l’urgence de décarboner peut s’incarner par un prix interne du carbone, reflet de la valeur tutélaire française proposée par l’État. L’APESA travaille aujourd’hui activement à traduire en termes monétaires l’impact sur les émissions des actions menées en matière de décarbonation Cela permet à nos partenaires de mieux cibler leurs investissements dans un contexte de forte augmentation du prix ...



Dialogue territorial

12 février 2021
Décarboner l’économie, c’est aussi passer par l’utilisation du sous-sol, soit pour stocker le CO2, soit pour stocker temporairement de l’Hydrogène, soit pour produire de l’énergie renouvelable décarbonée (géothermie). Depuis plusieurs années, l’APESA a développé une expertise d’intégration territoriale et de dialogue territorial sur ce type de projet, apports et réflexions essentiels pour la mise en œuvre des projets. Aujourd’hui l’APESA ...



Des microalgues pour capter le CO2 industriel

12 février 2021
Pour se développer les microalgues ont besoin de capter du CO2, contribuant à la décarbonation. Ces micro algues peuvent ensuite être valorisées en un spectre de différents poduits : molécules d’intérêt, fertilisants, biomastériaux, biocarburants. A travers plusieurs projets, l’APESA a développé une forte compétence de production de microalgues et tout en valorisant du CO2 industriel et des effluents agricoles et ...



Une opération de dialogue territorial " trois étoiles"

15 décembre 2020
Lors de l'édition 2020 des Trophées de la participation et de la concertation organisés  par Décider Ensemble et la Gazette des Communes , la  démarche de concertation  que nous avons menée en tandem avec un de nos partenaires bordelais pour le SPPPI (Sécrétariat Permanent pour la Prévention des Pollutions Industrielles) en région PACA sur le sujet de la qualité de l’air ...



Centre technologique des transitions

TOP