Commande publique : un levier insuffisamment exploité


  30 mars 2018

Le CESE - Conseil Economique, Social et Environnemntal vient de publier son rapport d'étude de la commande publique intitulé " Commande publique : un levier insuffisamment exploité".

Un titre explicite pour un document qui rend compte du travail en profondeur conduit par la délégation à la prospective et à l'évaluation des politiques publiques et rapporté par Patricia Lexellent.

Durant cette étude, Frédéric Bazille, chef de projet à l'Apesa était interrogé. En effet, l'Association Aquitaine des Achats Publics Responsables confie l'animation de son réseau à l'Apesa. Dans le cadre de cette mission Frédéric Bazille,  Anne Bentz et Cathie Sykora sont mobilisés.

La commande publique représente 200 milliards d’euros, soit 10 % de notre PIB. Elle constitue un levier économique majeur pour accompagner les transitions écologiques et sociales, et améliorer l’efficience de la dépense publique. C’est aussi un moyen de valoriser les entreprises qui s’engagent volontairement sur le plan environnemental et social. 

En 2014, la commande publique a fait l’objet d’une réforme d’envergure sur le plan européen, sa transposition en droit français en 2015 a été l’occasion de simplifier et de moderniser les procédures de passation des marchés publics. 

L’obligation d’adopter un schéma de promotion des achats publics socialement et écologiquement responsables (SPASER) concerne les collectivités dépassant les 100 millions d’euros d’achat public par an. Au niveau national, deux plans nationaux d’action pour les achats publics durables (PNAAPD) ont été adoptés, le dernier couvrant la période 2014-2020 a notamment fixé pour objectif que 30 % de marchés intègrent à terme une disposition environnementale et 25 % une disposition sociale. 

Ces objectifs ambitieux sont encore loin d’être atteints. L’étude dresse le constat d’un lent cheminement des clauses sociales et environnementales, et présente plusieurs pistes opérationnelles permettant de mieux exploiter et optimiser l’ensemble des possibilités ouvertes par la réforme de 2015.

Pour télécharger le rapport

Frédéric Bazille

Anne Bentz

Cathie Sykora

Voir aussi d'autres actualités de la même catégorie

Nouvelle feuille de route DD pour la région Nouvelle Aquitaine

29 août 2019
Lors de son assemblée plénière du 9 juillet, le Conseil Régional a adopté une délibération qui marque un virage net dans la stratégie de la Région. Il s’agit de passer «de la mutation économique à la transition écologique». Un acte politique fort basé sur le constat détaillé de tous les risques de l’inaction face au changement climatique et l’érosion de la biodiversité. Décliné en fiches actions  qui ont pour ambition «  de faire de chaque risque une opportunité », la feuille de route NeoTerra est lancée : aux acteurs publics et privés de s'en saisir.


Le sens de l'entreprise

29 août 2019
La loi Pacte vient de confirmer le besoin pour les entreprises de se donner une «  raison d’être » qui ne soit pas seulement de gagner de l’argent. Il s’agit de repenser la place de l’entreprise dans la société, et de définir sa Responsabilité Sociétale (RSE). C’est une confirmation pour les entreprises ayant déjà engagé une démarche de RSE ambitieuse, c’est une incitation pour toutes les autres à intégrer les enjeux environnementaux et sociétaux dans leur stratégie.


Rapport RSE Edition 2018

26 juin 2019
A l'occasion de son assemblée générale tenue le 14 mai dernier, l’APESA a présenté son rapport de Responsabilité Sociétale 2018.

Construit comme un rapport intégré, il illustre comment nous nous efforçons en permanence d’innover au service de la transition écologique afin de toujours mieux répondre aux besoins de nos parties prenantes.


Centre technologique en environnement et maîtrise des risques, basé sur 4 sites en Aquitaine

TOP