Insoumis


Tzvetan Todorov, Robert Laffont, 2015

À travers l’histoire de huit personnes (Etty Hillesum, Germaine Tillion, Boris Pasternak, Alexandre Soljenitsine, Nelson Mandela, MalcomX, David Shulman, Edward Snowden…), Tzvetan Todorov nous livre une réflexion « à hauteur d’homme » sur le thème « Morale et politique ».

Excepté le fait que morale et politique ont en commun d’orienter notre conduite envers les autres êtres humains, presque tous les opposent : « l’action politique consiste ainsi à faire ce qui convient le mieux aux intérêts d’un groupe particulier (un pays, un parti, un collectif humain quelconque).  L’action morale exclut tout intérêt particulier, elle se réclame de principes universels » ;

Les « insoumis » que décrit l’auteur sont des personnes qui se sont trouvées dans des situations dramatiques dans lesquelles grandes forcent négatives dominaient la vie sociale et politique du pays,c’est-à-dire qu’un groupe particulier avait fait de ses propres intérêts la règle de fonctionnement de toute une population (occupation nazie, dictature staliniste, apartheid, ségrégation raciale, …). En s’appuyant sur des vertus morales et en les  transformant en instruments politiques, ils ont su résister chacun à leur manière à cette
« dictature » d’un groupe humain sur les autres, en conciliant au plus haut degré exigence morale et action publique.

« Ce qui frappe dans leurs rapports humains est le refus de diviser la population de la planète en deux groupes étanches, amis et  ennemis, bons et méchants. Même quand ils subissent une agression venue de dehors, la violence ou les humiliations, ils évitent
d’exclure du cercle de l’humanité leurs adversaires ou de leur vouer une haine inextinguible »

Même si ce sont des exemples extrêmes, le parcours de ces 8 personnes et leur capacité à résister est tout à fait inspirant pour chacun d’entre nous.  

Tzvetan Todorov, Robert Laffont, 2015

Centre technologique en environnement et maîtrise des risques, basé sur 4 sites en Aquitaine

TOP