Vers des réseaux territoriaux de réparation


  20 juillet 2017

L’APESA lauréat de l’appel à projet TEES (Transitions Ecologiques, Economiques et Sociales) de l’ADEME avec le projet RECYLUSE

En partenariat avec le LEESU (Laboratoire Eau, Environnement et Systèmes Urbains), laboratoire commun à l'Ecole Nationale des Ponts et Chaussées, l' Université Paris-Est Créteil et l'AgroParisTech, l’équipe innovation de l’Apesa va conduire le projet RECYLUSE qui vise à favoriser la transition écologique, économique et sociale vers l’économie circulaire, et en particulier vers la réparation.

Ce projet part du constat  que la réparation peut être freinée par la conception de certains biens : il vise donc à promouvoir la réparation et  la réutilisation en analysant les représentations des acteurs et singulièrement celles des usagers et en structurant des solutions partenariales qui puissent lever les résistances aux difficultés identifiées.

En termes opérationnels, il s’agit de répondre aux questions suivantes : comment faire adhérer les consommateurs à des produits réparés ? Comment stimuler la collaboration des acteurs  ( producteurs de biens, structures de réparation, consommateurs….) dans le cadre de living labs ? Comment mieux outiller la prise de décision autour de structuration de « réseaux territoriaux de réparation » ?

Un projet qui permet de combiner les enjeux environnementaux et sociétaux.

Contacts Benjamin Tyl et Romain Allais

Lien vers Research Gate 

Voir aussi d'autres actualités de la même catégorie

Monétariser pour guider ses choix

29 octobre 2019
La monétarisation permet de donner une valeur (Euro) aux impacts environnementaux générés par une activité. Évaluer monétairement ce que rapporte un service écosystémique fait prendre conscience de sa valeur économique, en utilisant une unité qui parle à tous. De plus en plus d’entreprises souhaitent également mieux connaitre les impacts directs et indirects de leur production. L’idée avec le principe de monétarisation étant d’aller au-delà des indicateurs courants, comme le calcul des émissions de CO2.


La résilience territoriale

18 septembre 2019
Le département de la Gironde s’engage dans une stratégie de résilience territoriale co-construite avec les collectivités, les citoyens et les parties prenantes. L’APESA est intervenue aux côtés du Département pour animer le dispositif participatif initial afin de déterminer une définition commune et faire émerger les sujets clés de la résilience pour les Girondins : boire, manger, respirer, s’engager.


Centre technologique en environnement et maîtrise des risques, basé sur 4 sites en Aquitaine

TOP