Maturité coopérative & résilience des territoires 


  12 février 2018

En ce début d'année, le pôle action-recherche de l'Institut des Territoires Coopératifs a conclu sa 1ère étape de travail sur les principes d’action de la coopération dans le cadre de ses travaux menés avec le soutien de l’APESA et le support scientifique de Pascal Roggero, sociologue à l’université de Toulouse Capitole.

A l’occasion de la restitution à la Caisse des Dépôts et à la Fondation Crédit Coopératif de ses travaux sur la mise en lumière des ressorts implicites de la coopération, l’Institut des Territoires Coopératifs a organisé un colloque avec ses partenaires où ont été mis en débat les deux principaux apports : une méthode de compréhension élargie pour saisir les signaux faibles, et le concept de maturité coopérative, levier de résilience et de dynamisme organisationnel et territorial.

Cette collaboration nourrit les travaux menés par l’APESA pour développer des méthodologies d’accompagnement des territoires dans leur transition écologique. Elle investit cette thématique en particulier en accueillant Romain Gayral qui mène sa thèse sous la direction de Frederic Tesson, professeur à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour. Romain Gayral explore le concept territoire ainsi que l’objet lui-même et la problématique de sa construction. Ce travail est conçu comme une recherche impliquée, l’objectif est de faire circuler l’information entre les acteurs des territoires choisis pour mettre en œuvre les politiques accompagnant la transition écologique.

Contact : romain.gayral@apesa.fr

Intervention de Benoit de Guillebon lors de la restitution des travaux

Voir aussi d'autres actualités de la même catégorie

Monétariser pour guider ses choix

29 octobre 2019
La monétarisation permet de donner une valeur (Euro) aux impacts environnementaux générés par une activité. Évaluer monétairement ce que rapporte un service écosystémique fait prendre conscience de sa valeur économique, en utilisant une unité qui parle à tous. De plus en plus d’entreprises souhaitent également mieux connaitre les impacts directs et indirects de leur production. L’idée avec le principe de monétarisation étant d’aller au-delà des indicateurs courants, comme le calcul des émissions de CO2.


La résilience territoriale

18 septembre 2019
Le département de la Gironde s’engage dans une stratégie de résilience territoriale co-construite avec les collectivités, les citoyens et les parties prenantes. L’APESA est intervenue aux côtés du Département pour animer le dispositif participatif initial afin de déterminer une définition commune et faire émerger les sujets clés de la résilience pour les Girondins : boire, manger, respirer, s’engager.


Centre technologique en environnement et maîtrise des risques, basé sur 4 sites en Aquitaine

TOP