Les industriels de Lacq s'engagent 


  25 octobre 2018

Les nuisances et odeurs sont des problèmes pour les riverains mais aussi pour les industriels d’INDUSLACQ qui ont tout intérêt autant pour la qualité de vie de leurs salariés, que pour la qualité de vie des riverains, à ce que ces nuisances et odeurs soient réduites au minimum.

Toutefois, comme l’ont montré d’autres exemples, la résolution de ces problématiques d’odeurs et nuisances ne peuvent se concevoir que sur le long terme, car cela suppose des évolutions des installations industrielles tant dans leurs équipements (ce qui suppose des investissements significatifs) que dans les pratiques de fonctionnement.

En décembre 2017, les industriels d’INDUSLACQ se sont engagés dans une démarche active sur le long terme visant à ce que, à l’horizon de quelques années, le « bruit de fond » odeurs et nuisances d’Induslacq soit réduit significativement, tout en développant  un dialogue régulier avec les riverains et l’ensemble des autres parties prenantes.

Cette démarche a été structurée autour de 4 axes :

  • Comprendre : continuer à travailler  avec l’ensemble des partenaires scientifiques sur les données de mesure

  • Améliorer le fonctionnement des installations

  • Informer le plus rapidement possible suite aux signalements

  • Dialoguer : organiser une réunion structurée tous les deux mois et diffuser une lettre d’information électronique

Les industriels d’INDUSLACQ ont fait appel à l’APESA sur toute l’année 2018 pour les aider à structurer et à déployer cette démarche.

L’APESA a ainsi pu faire profiter le bassin de Lacq à la fois de ses diverses compétences techniques (qualité de l’air, animation des processus de concertation,…), mais aussi de sa capacité à mettre en réseau les acteurs sur un territoire qu’elle connait bien.

Voir aussi d'autres actualités de la même catégorie

La résilience territoriale

18 septembre 2019
Le département de la Gironde s’engage dans une stratégie de résilience territoriale co-construite avec les collectivités, les citoyens et les parties prenantes. L’APESA est intervenue aux côtés du Département pour animer le dispositif participatif initial afin de déterminer une définition commune et faire émerger les sujets clés de la résilience pour les Girondins : boire, manger, respirer, s’engager.


Centre technologique en environnement et maîtrise des risques, basé sur 4 sites en Aquitaine

TOP