Dynamiser les démarches de transition écologique sur les territoires 


  21 novembre 2017

Comment dynamiser les démarches de transition et d’économie circulaire sur les territoires ? Pour répondre à cette problématique d'appropriation sociétale des projets développés pour accompagner la transition écologique, l'Apesa lance un travail de recherche avec Romain Gayral, géographe en thèse CIFRE au sein de l’APESA sous la supervision scientifique de Frédéric Tesson, professeur de géographie et aménagement de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, chercheur au laboratoire PASSAGES.

Contact : Romain.gayral@apesa.fr

Connaitre le laobratoire Passages

Le sujet de cette thèse interroge le concept territoire ainsi que l’objet lui-même et la problématique de sa construction. Ce travail est conçu comme une recherche impliquée, l’objectif est de faire circuler l’information entre les acteurs des territoires choisis pour mettre en œuvre les politiques accompagnant la transition écologique.

Ce travail conduit à un questionnement qui structure notre approche de la problématique de la transition écologique. Un questionnement quant à la construction territoriale, aux mutations sociétales, à l’appropriation de l’espace et à l’appropriation sociétale des projets développés pour accompagner la transition écologique. Qu’entendons-nous par appropriation ? Appropriation par les acteurs des territoires des projets de transition ? Les acteurs des territoires, en tant que porteurs de projets, permettent-ils une appropriation sociétale desdits projets ?

Lors de cette thèse, au-delà des terrains empiriques étudiés, nous amènerons notre réflexion autour de deux concepts fondamentaux en géographie : « le territoire »  et « l’appropriation sociétale ».

A travers cette thèse nous souhaitons apporter des réponses à ces questionnements et développer une méthodologie pour comprendre la manière dont les territoires agissent et réagissent à la transition écologique qui s’impose à eux. Nous fondons notre approche sur les politiques d’économie circulaire considérant qu’elles sont à même de susciter une émulation sociale et sociétale au sein des territoires. On cherche par cette méthodologie une mise en mouvement des territoires et des acteurs territoriaux sur les thématiques écologiques.

L’économie circulaire, choisie comme objet dans cette thèse, est vecteur de la construction du territoire mais n’est pas la seule composante de cette construction. C’est un outil de développement des projets sur les territoires, qu’il convient d’étudier, mais, afin de susciter l’appropriation de ces projets nous devons intégrer à nos recherches les acteurs, les liens entre eux, et la considération systémique de la construction territoriale. L’économie circulaire est un outil participant à la mise en œuvre des politiques territoriales de transition écologique mais il s’intègre dans le système territorial lui-même, le façonne et en dépend.

Nous considérons qu’il ne s’agit pas de concevoir et de transposer une méthodologie mais bien de l’adapter à chaque contexte territorial en prenant en compte les différents paramètres qui la compose et notamment l’homme habitant, producteur, consommateur, agent et acteur (G. Di Méo, 2008).

Pour consulter la thèse de Romain Gayral

 

Voir aussi d'autres actualités de la même catégorie

Maturité coopérative & résilience des territoires 

12 février 2018
En ce début d'année, le pôle action-recherche de l'Institut des Territoires Coopératifs a conclu sa 1ère étape de travail sur les principes d’action de la coopération dans le cadre de ses travaux menés avec le soutien de l’APESA et le support scientifique de Pascal Roggero, sociologue à l’université de Toulouse Capitole. Ce partenariat vient nourrir la réflexion menée par l'Apesa sur cette thématique où elle explore notamment des méthodologies d’accompagnement des territoires pour la transition écologique dans le cadre des travaux de thèse menés par Romain Gayral sous la direction de Frederic Tesson, professeur à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour.


ALIENNOR : 1ers résultats prometteurs pour le projet de recherche

12 février 2018
Aliennor est un projet de recherche de l’ANR visant à développer une boite à outils d’éco-innovation simple et efficace permettant d’aider les entreprises à générer des idées à forte ambition environnementale et sociale, ainsi que les évaluer et les faire maturer.
Dans le cadre de ce projet coordonné par l’Apesa, nous développons également une plateforme informatique permettant de faciliter la prise en main et l’identification des mécanismes adaptés aux problématiques de l'entreprise. Cette plateforme devrait être opérationnelle d’ici la fin du premier semestre 2018.
Si vous souhaitez intégrer un panel de testeurs, vous pouvez vous manifester auprès de Benjamin.Tyl@apesa.fr


Une équipe pluridisciplinaire au service des territoires et des entreprises

21 novembre 2017
Benoit de Guillebon invité par les Mines de Quebec, Christine Peyrelasse à l'IWA World Conference on Anaerobic Digestion à Pékin et Frédéric Bazille au CESE... l'équipe de l'Apesa contribue au rayonnement des enjeux d'un monde durable. Cette reconnaissance vient renforcer notre conviction de poursuivre notre engagement au quotidien dans les entreprises et les territoires pour un futur souhaitable.


Centre technologique en environnement et maîtrise des risques, basé sur 4 sites en Aquitaine

TOP