Dynamiser les démarches de transition écologique sur les territoires 


  21 novembre 2017

Comment dynamiser les démarches de transition et d’économie circulaire sur les territoires ? Pour répondre à cette problématique d'appropriation sociétale des projets développés pour accompagner la transition écologique, l'Apesa lance un travail de recherche avec Romain Gayral, géographe en thèse CIFRE au sein de l’APESA sous la supervision scientifique de Frédéric Tesson, professeur de géographie et aménagement de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, chercheur au laboratoire PASSAGES.

Contact : Romain.gayral@apesa.fr

Connaitre le laobratoire Passages

Le sujet de cette thèse interroge le concept territoire ainsi que l’objet lui-même et la problématique de sa construction. Ce travail est conçu comme une recherche impliquée, l’objectif est de faire circuler l’information entre les acteurs des territoires choisis pour mettre en œuvre les politiques accompagnant la transition écologique.

Ce travail conduit à un questionnement qui structure notre approche de la problématique de la transition écologique. Un questionnement quant à la construction territoriale, aux mutations sociétales, à l’appropriation de l’espace et à l’appropriation sociétale des projets développés pour accompagner la transition écologique. Qu’entendons-nous par appropriation ? Appropriation par les acteurs des territoires des projets de transition ? Les acteurs des territoires, en tant que porteurs de projets, permettent-ils une appropriation sociétale desdits projets ?

Lors de cette thèse, au-delà des terrains empiriques étudiés, nous amènerons notre réflexion autour de deux concepts fondamentaux en géographie : « le territoire »  et « l’appropriation sociétale ».

A travers cette thèse nous souhaitons apporter des réponses à ces questionnements et développer une méthodologie pour comprendre la manière dont les territoires agissent et réagissent à la transition écologique qui s’impose à eux. Nous fondons notre approche sur les politiques d’économie circulaire considérant qu’elles sont à même de susciter une émulation sociale et sociétale au sein des territoires. On cherche par cette méthodologie une mise en mouvement des territoires et des acteurs territoriaux sur les thématiques écologiques.

L’économie circulaire, choisie comme objet dans cette thèse, est vecteur de la construction du territoire mais n’est pas la seule composante de cette construction. C’est un outil de développement des projets sur les territoires, qu’il convient d’étudier, mais, afin de susciter l’appropriation de ces projets nous devons intégrer à nos recherches les acteurs, les liens entre eux, et la considération systémique de la construction territoriale. L’économie circulaire est un outil participant à la mise en œuvre des politiques territoriales de transition écologique mais il s’intègre dans le système territorial lui-même, le façonne et en dépend.

Nous considérons qu’il ne s’agit pas de concevoir et de transposer une méthodologie mais bien de l’adapter à chaque contexte territorial en prenant en compte les différents paramètres qui la compose et notamment l’homme habitant, producteur, consommateur, agent et acteur (G. Di Méo, 2008).

Pour consulter la thèse de Romain Gayral

 

Voir aussi d'autres actualités de la même catégorie

22 entreprises participent au premier atelier ORHI

29 novembre 2018
Le 16 octobre 2018, la CCI Bayonne-Pays Basque, l’ESTIA et l’APESA a organisé un atelier afin d'identifier des synergies de substitution et/ou de mutualisation entre acteurs sud-aquitains.
139 ressources et besoins à partager et 162 idées de synergies à mettre en oeuvre ont pu être identifier au cours de cette journée. De quoi accompagner ces entreprises dans l'accomplissement de leur projet.


Ecologie Industrielle et Territoriale en Nouvelle-Aquitaine

29 novembre 2018
L'ADEME et la région Nouvelle-Aquitaine ont lancé un appel à projets dédié à l'Ecologie Industrielle et Territoriale (EIT). Un accompagnement technique et financier est proposé aux porteur d'une démarche EIT en fonction de leur avancement. L’accompagnement technique repose sur un Centre de Ressources Régional constitué de l'Apesa, du Pôle des Eco-Industries et de la CCI Nouvelle-Aquitaine. Cette aide gratuite est financé par le Centre de Ressources.


Les industriels de Lacq s'engagent 

25 octobre 2018
Conscients des nuisances et odeurs générées par ses industries, le collectif ASL  INDUSLACQ s'est engagé dans une démarche active sur le long terme visant à réduire significativement ses impacts à l'horizon de quelques années. Depuis début 2018, l'Apesa l'accompagne pour l'élaboration et le déploiement d'un plan d'actions à la fois techniques et organisationnelles associées à un dialogue renforcé avec les riverains et les autres parties prenantes du territoire.


La filière BTP en fait des tonnes

24 octobre 2018
Le recyclage des déchets inertes du BTP en substitution des prélèvements dans les carrières est un enjeu à la fois environnemental et économique.
Les réseaux d'Achats Publics Responsables (3AR) et d'Economie Circulaire et d'Innovation (RECITA) en Nouvelle Aquitaine mènent une action conjointe pour booster les processus de réemploi, réutilisation et valorisation dans les travaux publics de voirie. Retour sur la journée technique de lancement du 18/10.


Centre technologique en environnement et maîtrise des risques, basé sur 4 sites en Aquitaine

TOP