Développer la méthanisation


  29 mars 2018

La méthanisation est une technologie qui permet de valoriser énergétiquement la matière organique (déchets agricoles, industriels ou ménagers mais également boue d’épuration) grâce à l’action naturelle de micro-organismes bactériens dans un espace privé d’oxygène. Le biogaz obtenu (composé de 50 à 70% de méthane) peut ensuite être utilisé comme combustible (production électricité ou chaleur voire carburant) ou être injecté dans le réseau de gaz naturel.

Elle est une source d’énergie qui n’émet pas de gaz à effet de serre et se révèle donc particulièrement respectueuse de l’environnement. Elle est à ce titre considérée comme un véritable atout pour la transition énergétique française.

Le groupe de travail sur le déploiement de la méthanisation en France vient de rendre ses conclusions au travers 15 propositions énoncées par Sébastien Lecornu, Secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire (lundi 26 mars 2018).

Conscient des nombreux avantages environnementaux (réduction des émissions de CO2 par substitution à l’usage d’énergies fossiles) et économiques (diminution de déchets organiques à traiter par d’autres filières) de la méthanisation, le gouvernement compte s’appuyer sur ces 15 propositions pour atteindre l’objectif fixé par la loi de transition énergétique : 10% du gaz naturel français devront être d’origine renouvelable d’ici l’horizon 2030.

Les collectivités territoriales au cœur de la transition énergétique

 

En Nouvelle Aquitaine, la prise de conscience de l’enjeu de la professionnalisation de la filière et la nécessité d’accélérer le déploiement des installations dans les territoires est déjà mature. Dans ce contexte, les collectivités ont besoin d’être accompagnées pour cerner les enjeux et les leviers pour développer la méthanisation. Ainsi, l’IFREE, SET Transfert et l’APESA ont associé leurs compétences pour aborder toutes les dimensions d’un projet de méthanisation et publient la brochure « Méthanisation et Collectivités ». Ils ont reçu le soutien de la Région et s’inscrivent dans la ligne du dispositif MéthaN’actions conduit par l’Ademe en Nouvelle Aquitaine pour accompagner les porteurs de projets.

Cette brochure est un document opérationnel pour donner des points de repère aux élu.e.s et technicien.nes des collectivités locales en vue de faciliter, accompagner et participer à l’installation d’unités de méthanisation agricole dans les territoires.

Elle met l’accent sur les coopérations possibles entre agriculteurs.trices, éleveur.se.s et élu.e.s locaux.ales et aborde également les craintes et interrogations soulevées par les habitant.e.s afin de favoriser une dynamique de co-construction des projets territoriaux de méthanisation agricole.

Pour consulter la brochure en ligne

Voir aussi d'autres actualités de la même catégorie

Concertation à Oloron

28 mars 2018
L’APESA porte pour la mairie d’Oloron Ste Marie (64) une concertation sur la valorisation de la biomasse à l’échelle de son territoire. L’ambition est de réunir des acteur·rice·s locaux au sein de groupes de travail pour qu’il·elle·s travaillent ensemble à définir les conditions à réunir pour favoriser la valorisation de la biomasse (méthanisation, bois énergie) dans le cadre de la transition énergétique du territoire.


Lancement du projet transfontalier ORHI

14 février 2018
Le projet transfrontalier OHRI a été lancé mi-février à Mondragon (Pays Basque Espagnol) avec un co-financement FEDER et programme Interreg POCTEFA V-A Espagne-France-Andorre pour la période 2018-2020.
Rassemblant 9 partenaires de Navarre, de la Rioja, d’Euskadi, de Nouvelle Aquitaine et de Midi Pyrénées, dont l’APESA, le projet OHRI ambitionne de promouvoir l’économie circulaire dans l’industrie agro alimentaire sur les territoires du projet.


Démarrage de Bioplast

14 février 2018
En tant que chef de file du projet Bioplast, l'Apesa a accueilli à Pau fin janvier l'ensemble des partenaires à l'occasion du lancement officiel. L’objectif principal du projet est de développer une filière R&D de production de bioplastiques sur le principe de l’économie circulaire. Les supports bioplastiques produits seront destinés au secteur agricole et produits à partir de déchets agricoles. BIOPLAST se déroulera sur trois ans (2018-2020) avec un co-financement FEDER et Interreg POCTEFA.


Centre technologique en environnement et maîtrise des risques, basé sur 4 sites en Aquitaine

TOP