BIO-GNV : utiliser le biogaz de méthanisation pour les véhicules


  31 août 2017

Après avoir participé à l’émergence du projet de traitement d’ordures ménagères par méthanisation du syndicat de traitement de déchets Bilta Garbi , l’APESA a réalisé en 2016 une étude sur la mise en place d’une filière GNV (Gaz Naturel Véhicule) utilisant le biogaz de ce méthaniseur.

Dans ce cadre, un recensement des différents consommateurs potentiels de GNV a été réalisé auprès d’acteurs privés et publics. Ce travail a dans un 1er temps permis de quantifier les besoins et de connaitre la fréquence d’utilisation des flottes concernées. A partir de ce travail peu(ven)t être dimensionnée(s) la/les station(s) GNV en adéquation avec le besoin.

Le travail réalisé a permis de faire apparaitre quelques tendances :  

  • Le gaz distribué à la station, même s’il provient d’une station de méthanisation implantée à proximité, doit être acheté sur le réseau de distribution au cours de marché,
  • L’achat de gaz sur le réseau de distribution permet de s’affranchir d’un stockage sur le site de la station GNV (adéquation offre/demande),
  • La conversion d’une flotte au GNV doit être aidée (consommateurs de GNV) pour compenser les surcoûts liés à l’investissement, à la maintenance… mais aussi pour inciter à consommer du GNV dont le réseau de distribution est bien moins développé que ceux des carburants conventionnels (essence, gazole, GPL) ou électriques.

Le bilan environnemental de la filière GNV 

L’agence de l’énergie Allemande a publié en 2007 un document sur le rôle du gaz et du biométhane dans le mix de carburant. De cette étude ressort une comparaison entre les émissions de gaz à effet de serre de différents carburants , qui montre l’avantage majeur du BIO-GNV.

Emission de GES du puits à la roue (eq g CO2/ km) (Source : Agence de l’énergie Allemande)

Voir aussi d'autres actualités de la même catégorie

Venez tester de nouvelles technologies de traitement déchets, biomasse &

31 août 2017
Du 9 au 13 octobre 2017 l’équipement de prétraitement de la société italienne BIOBANG sera sur le plateau technique de l’APESA à disposition de ceux qui souhaitent tester des échantillons. Ces tests peuvent se faire avec les équipements propres à l’APESA mais nous pouvons aussi accueillir des équipements spécifiques.
L’APESA propose optionnellement de réaliser des tests de BMP à moindre frais sur les intrants bruts et prétraités pour mesurer les effets sur leur potentiel méthanogène.


Economie circulaire & création de valeur sur le territoire

31 août 2017
Dans le cadre de l’élaboration du Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets de la Région Nouvelle Aquitaine, les services de la Région ont confié à l’APESA et au Pôle Eco Industries, appuyés par Indiggo et NeoRama, le soin d’animer 3 ateliers de travail sur l’économie circulaire en explorant comment les actions d’économie circulaire peuvent créer de la valeur sur le territoire, à travers la prévention des déchets, toutes les formes de réutilisation et le recyclage matière sur le territoire.


Centre technologique en environnement et maîtrise des risques, basé sur 4 sites en Aquitaine

TOP